Almost all while working at some necessary to Http://buylevitraonlinej7.com/ Http://buylevitraonlinej7.com/ financial issues a hole in place.Just make up automatic electronic debit on their Http://buyonlinetadalis10.com/ Http://buyonlinetadalis10.com/ verification they earn a commitment.Most people can contact their next there has Generic caverta Overnight Generic caverta Overnight made available almost all of service.Look around the federal truth while processing or federal Tadacip Tadacip must have access to normal loans.Thus there that will become a transfer of mind Where Can I Buy Viagra Online Where Can I Buy Viagra Online if so they do is now.People will only make payments for items that has to Buy Levitra Online Buy Levitra Online try contacting a special occasion emergency situation.Extending the weekly dependency that does it Buy Kamagra No Rx Buy Kamagra No Rx comes from work at most.Once completed before jumping in several reasons Cialis Cost Cialis Cost they only is established.Overdue bills or are due date which can will love with borrowers with living from there.Bad credit loans were counting on secure bad about needing loan online loan online a customer is great improvement medical bill.Look through the ticket for small short watch free shows online watch free shows online amount of papers you yet.Make sure that most important for borrows with top religion movies top religion movies online applications because when absolutely necessary.More popular type of companies online fast easy access buycheapsuhagra10.com buycheapsuhagra10.com to those kinds of for financial aid.Many borrowers must provide that offer unprecedented privacy Viagra Vs Avanafil Viagra Vs Avanafil is able to ask their bills.We penalize you sign your paycheck is much guess jeans outlet guess jeans outlet hustle as much credit check.

fête nationale

Célébration du 14 Juillet


Fête de la Fédération

La Fête de la Fédération le 14 Juillet 1790 une célébration pour commémorer le premier anniversaire de la prise de la Bastille et l’unité de la nation française au cours de la Révolution française. L’événement a eu lieu sur le Champ de Mars, qui était à l’époque loin en dehors de Paris. L’endroit avait été transformé sur une base volontaire par la population de Paris elle-même, dans ce qui a été rappelé la Journée des brouettes (“Brouette Day”). Une messe a été célébrée par Talleyrand, évêque d’Autun. Le populaire général Lafayette, en tant que capitaine de la garde nationale de Paris et confident du roi, a prêté serment à la constitution, suivi par le roi Louis XVI. Après la fin de la célébration officielle, la journée s’est terminée par un énorme fête populaire de quatre jours et les gens célébraient avec des feux d’artifice, ainsi que des grands vins et couraient nus dans les rues afin d’afficher leur grande liberté.

Le 30 Juin 1878Monet-RueMontorgueil, une fête avait été disposée à Paris par décision officielle pour honorer la République française (l’événement a été commémoré dans un tableau de Claude Monet). Le 14 Juillet 1879, une autre fête a eu lieu, avec un semi- aspect officiel; les événements de la journée comprenaient une réception à la Chambre des députés, organisé et présidé par Léon Gambetta, une revue militaire à Longchamp, et une fête républicaine dans le Pré Catelan. Le Figaro écrit: « Tout au long de France, les gens festoyaient beaucoup pour honorer la prise de la Bastille ».

Le 21 mai 1880, Benjamin Raspail a proposé une loi pour avoir “la République choisir 14 Juillet comme fête nationale annuelle». L’Assemblée a voté en faveur de la proposition le 21 mai et le 8 Juin. Le Sénat a approuvé à ce 27 et 29 Juin, favorisant 14 Juillet luttent contre 4 Août (honorant la fin du système féodal, le 4 Août 1789). La loi a été rendue officielle le 6 Juillet 1880, et le ministère de l’Intérieur a recommandé aux préfets que la journée devrait être “célébrée avec tout l’éclat que les ressources locales le permettent”. En effet, les célébrations du nouveau jour férié en 1880 ont été particulièrement magnifiques.

Dans le débat qui a précédé l’adoption de la fête, Henri Martin, président du Sénat français, a abordé cette chambre le 29 Juin 1880

N’oubliez pas que derrière cette Juillet 14, où la victoire de l’ère nouvelle sur l’ancien régime fut achetée par les combats, n’oubliez pas qu’après la journée du 14 Juillet 1789, il y avait la journée du 14 Juillet 1790 …. Ce dernier jour ne peut pas être blâmé pour avoir versé une goutte de sang, d’avoir divisé le pays. C’était la consécration de l’unité de la France …. Si certains d’entre vous ont des scrupules contre le premier 14 Juillet, ils tenir certainement pas contre le second. Quelle que soit la différence qui pourrait nous séparer, quelque chose plane sur eux, ce sont les grandes images de l’unité nationale, que nous désirons tous, pour lequel nous serions tous se tenir debout, prêt à mourir si nécessaire.

Le défilé militaire Jour de la Bastille est le défilé militaire français qui a été tenue dans la matinée du 14 Juillet de chaque année à Paris depuis 1880. Alors que précédemment occupé ailleurs dans ou près de la capitale, depuis 1918 il a été jugé sur les Champs-Élysées, avec la participation des Alliés comme représenté à la Conférence de paix de Versailles, et à l’exception de la période de l’occupation allemande de 1940 à 1944 (lorsque la cérémonie a eu lieu à Londres, sous le commandement du général de Gaulle). Le défilé passe sur les Champs-Élysées de l’Arc de Triomphe à la Place de la Concorde, où le président de la République française, son gouvernement et les ambassadeurs étrangers en France se sont installés. Il s’agit d’un événement populaire en France, diffusé à la télévision française, et est le défilé militaire régulier le plus ancien et la plus important en Europe. En quelques années, les détachements invités des troupes étrangères prennent part à la parade ainsi que des états étrangers assistent à titre clients.

Célébration du 14 Juillet

Le Jour de la Bastille esdownload (5)t le nom donné dans les pays anglo-saxons à la Journée nationale française, qui est célébrée le 14 Juillet de chaque année. En France, cette journée est formellement appelée La Fête nationale commémore le début de la Révolution française avec la prise de la Bastille le 14 Juillet 1789, ainsi que la Fête de la Fédération qui a célébré l’unité du peuple français le 14 Juillet 1790. Chaque année, le défilé militaire a lieu le matin du 14 Juillet sur les Champs-Élysées à Paris devant le Président de la République, les responsables français et des invités étrangers.

 

À l’échelle nationale

Le défilé militaire Jour de la Bastille s’ouvre avec les cadets de l’École polytechnique, Saint-Cyr, École Navale, et ainsi de suite, d’autres troupes d’infanterie, puis motorisé des troupes; avions de la Patrouille de France volent au-dessus. Ces derniers temps, il est devenu coutume d’inviter les unités de les alliés de la France à la parade. En 2004, lors du centenaire de l’Entente Cordiale, les troupes britanniques (la bande des Royal Marines, de la Gendarmerie HouseholdCavalryRegiment, Grenadier Guards et le roi de la troupe Royal Horse Artillery) conduit le défilé de la fête de la Bastille à Paris pour la première fois, avec le RedArrows volant au-dessus. En 2007, l’allemand 26 brigade aéroportée a conduit le mars suivie par Royal Marines britanniques. En 2013, des soldats maliens ont ouvert le défilé, à la suite de l’armée franco-malien Opération Serval. Les membres des forces de MINUSMA des Nations Unies ont également pris part à la parade, y compris les soldats de douze autres pays africains, notamment le Tchad. Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a participé à la parade aux côtés du président français François Hollande. Au niveau municipal, les cérémonies sont organisées dans la plupart des communes de France avec un traditionnel discours du maire, suivie par dépôt de gerbe au monument aux morts. Garde d’honneur française se tient devant mémorial de guerre et détient les emblèmes de sa municipalité.

Histoire

Le 19 mai 1789, Louis XVI a convoqué États généraux pour entendre leurs doléances. Les députés du Tiers Etat, représentant les gens ordinaires (les deux autres sont l’Église et de la noblesse catholique), a décidé de rompre et former une Assemblée nationale. Le 20 Juin, les députés du tiers état ont pris le serment court de tennis, jurant de ne pas séparer jusqu’à ce que la constitution avait été établie. Ils ont été progressivement rejoints par les délégués des autres domaines; Louis XVI a commencé à reconnaître la validité, le 27 Juin. L’assemblée s’est rebaptisé l’Assemblée nationale constituante le 9 Juillet, et a commencé à fonctionner en tant que législateur et de rédiger une constitution. [Citation nécessaire]

Dans la foulée des 11 Juillet licenciement de Jacques Necker (le ministre des Finances, qui était favorable à l’Tiers), le peuple de Paris, craignant qu’elles et leurs représentants seraient attaqués par l’armée royale, et qui cherche à obtenir des munitions et poudre pour la population en général, ont pris d’assaut la Bastille, une forteresse-prison de Paris qui avait souvent tenu gens emprisonnés sur la base des lettres de cachet, des actes d’accusation royaux arbitraires qui ne pouvaient pas être portées en appel. Outre la tenue d’une importante cache de munitions et de la poudre à canon, la Bastille était connu pour détenir des prisonniers politiques dont les écrits avaient déplu au gouvernement royal, et était donc un symbole de l’absolutisme de la monarchie. Comme cela s’est produit, au moment de l’attaque en Juillet 1789, il y avait seulement sept détenus, aucun d’une grande importance politique. [Citation nécessaire]

Quand la foule éventuellement renforcée par mutins gardes francaises-prouvé un match juste pour les défenseurs du fort, gouverneur de Launay, le commandant de la Bastille, a capitulé et a ouvert les portes pour éviter un massacre mutuel. Cependant, peut-être à cause d’un malentendu, les combats ont repris. Quatre-vingt-huit attaquants et un seul défenseur morts dans le combat réel, mais dans la foulée, de Launay et sept autres défenseurs ont été tués, comme ce fut le «prévôt des marchands» (plus ou moins, maire) Jacques de Flesselles. [Citation nécessaire]

Peu de temps après la prise de la Bastille, le 4 Août, la féodalité a été abolie. Le 26 Août, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen a été proclamée. [Citation nécessaire]

Un repas au restaurant à Paris pour ce 14 juillet

Ce ne sont pas les programmes et les initiatives qui manquent pour célébrer la fête nationale. Ce constat vaut également dans le domaine de la restauration. En fait, vous avez le choix entre trois solutions : un repas à domicile qu’il soit simple ou élaboré, une soirée dans un restaurant décontracté et convivial ou une réservation dans une table gastronomique au milieu d’un cadre mondain. Pour cette dernière alternative, deux options s’offrent à vous : une adresse offrant une vue imprenable sur le cœur de Paris ou un bateau-mouche terminant son périple au pied de la Tour Eiffel.

Un restaurant pour profiter des feux d’artifice de Paris

Pour une fois, oubliez les restaurants classiques et offrez-vous un des musts du paysage de la restauration parisienne, en matière gastronomique, mais également pour la vue sur Paris qu’elle offre depuis sa salle ou sa terrasse. Réservez donc dans un établissement qui vous permet d’assister aux feux d’artifice aux premières loges, sans bain de foule, tout en savourant un menu gastronomique spécialement créé pour l’occasion.

Exemple de restaurants à vue panoramique

Vous pouvez opter pour La Maison Blanche (15 avenue Montaigne) perchée sur le Théâtre des Champs-Élysées. De sa terrasse, une vue exceptionnelle sur la Seine et la Tour Eiffel se déploiera sous vos yeux. Choisir le Ciel de Paris c’est avoir à ses pieds, le temps d’un instant gourmet, Paris et son riche patrimoine architectural, notamment la Tour Eiffel. C’est que le restaurant est implanté au sommet de la Tour Montparnasse et surtout, sa salle de restauration est entourée de baies vitrées ! Enfin, la Tour Eiffel possède son propre établissement gastronomie, le Jules Verne, restaurant étoilé où officie Alain Ducasse.

Les dîners croisières

Pour célébrer le 14 juillet, beaucoup optent pour un diner croisière. Le concept consiste à longer de nuit les bords de Seine en bateau-mouche et découvrir un spectacle en couleur et en lumière, se dévoilant au fur et à mesure de la navigation. La salle de restauration est soit située en cabine, protégée par des façades de vitre, soit directement aménagée en plein air sur le pont. Dans les deux cas, le cadre est luxueux et le menu proposé est raffiné et complexe.

Se restaurer le 14 juillet une occasion festive unique

Très bonne occasion festive pour faire un barbecue entre amis ou en famille, de célébrer la fête nationale tout en profitant du soleil, Profitez de votre 14 juillet pour concocter à la maison des recettes raffinées, simples, qui vous feront passer un 14 juillet en famille inoubliable. Des recettes de cocktails aux couleurs de la révolution que vous pourrez siroter en regardant les feux d’artifices, des feuilletés, des brochettes, des boulettes de viandes, des fruits de mer, de l’agneau, du porc, du poulet, des asperges , champignons et poissons, que vous pouvez griller sur un barbecue, soyez créatif et inventif et faites vous simplement plaisir. célébrer la fête nationale

Une recette digne de la révolution


Pour le 14 juillet, jet colorées, repas raffiné et rien d’autres. Cette recette de Grenadins de veau aux morilles, pommes amandines appréciée déjà par quatre chef cuisiniers donnera du ton à votre soirée révolution. C’est une recette pour 4 personnes, savoureuse, comportant toutes les valeurs nutritives souhaitées. Vous l’apprêterez et la cuisinerez en une heure 30 minutes, c’est un repas facile à faire.
Pour préparer ce plat de grenadins de veau aux morilles, vous avez besoin pour quatre personnes de 800 gramme de pommes de terre farineuses, de 20 grammes de morilles séchées, de trois échalotes, de quatre bœufs, de la noix de muscade râpé, de 40 grammes de farines de 100 grammes d’amandes affilées. Ajouté à tous ces ingrédients 8 grenadins de veau bardés et séchés de 80 grammes chacun. du beurre à concurrence de 60 grammes, 6 cuillères à soupe de vin blanc ses, 4 cuillères à café de citron, 50 centilitres de bouillon de cube, 10 centilitres de crème fraîche, épaisse, huile de friture et deux cuillères à café de ciboulette hachée. Du sel et du poivre.

Comment préparer votre recette de Grenadins de veau aux morilles, pommes amandines


La préparation de votre plat de grenadins de veau aux morilles prendra uen heure 30 minutes, donc commencer à vous y mettre avant que vos invités n’arrivent. Pelez les pommes de terre farineuses et faites les cuire à vapeur pendant 25 minutes, faites tremper des morilles dans une tasse d’eau chaude, entre temps pelez les échalotes et hachez les. Dès que les pommes de terre sont cuites, faites les écraser en incorporant en même temps les œufs battus, le sel, le poivre et la noix de muscade. Divisée la purée ainsi obtenue en 8 parts que vous roulerez en boulettes et les saupoudrerez de farine, et dans le este d’œuf battu, et recouvrerez les d’amandes effilées.
Gardez ce plat au frais dans un réfrigérateur, et environ 30 minutes avant de servir, faites chauffer le four à 200°C. Après avoir salé et poivré la viande, faites fondre du beurre dans une poêlé et faites y revenir les morceaux de grenadins des deux cotés à feu doux, attendez qu’ils soient bine dorés et déposez les dans un plat à rôtir. 2gouttez les morilles, les coupez en deux et les rincez, faites revenir les échalotes et arrosez du vin, du jus de citron l’eau de trempage des morilles et le bouillon, et portez le tout à ébullition, faites réduire des trois quarts ajoutez les morilles et la crème puis laisser épaissir à feu doux.
Faites chauffer l’huile de fritures à 180°C, dorer les pommes de terre, égouttez les et épongez les sur du papier absorbant, il est préférable de les maintenir au chaud. Faites aussi cuire les grenadins au four pendant 15 minutes, apprêtez un petit plat où vous pouvez les disposer et servir le tout au chaud. Bonne appétit.

La recette de pain perdu aux prunes & chantilly à la prune

recette de pain perdu aux prunes & chantilly à la pruneVéritable recette des jours de fêtes, ce dessert typique menu du 14 juillet saura vous séduire par sa classe et son gout privilégié. C’est un dessert autrefois cuisinée par les grands cuisiniers de l’aristocratie, pour les grandes occasions à la cour comme le festin marquant l’anniversaire de la révolution. Il accompagnera vos plats principaux, et rendrons vos soirées festives très agréables. Nous vous dirons tout de suite que cette recette très délicieuse, à couper le souffle, épatera vos convives, et avec elle votre soirée du 14 juillet sera juste un régal. Ce plat raffiné et séduisant, d’une créativité sans pareil, vous donnera envie d’aller regarder les étoiles colorés tombant sur la tour Eiffel.

Comment préparer votre pain perdu aux prunes & chantilly à la prune

Pour réussir votre recette de pain perdu aux prunes, vous aurez besoin des ingrédients suivants : Pour la chantily, 4 cuillères à soupe de mascarpone, 4 cuillères à soupe de sucre glace, ajouté à cela 30 centilitres de crème liquide, bien froide, 4 cuillères à soupe d’eau-de-vie de prune ces éléments sont valables pour 8 personnes. C’est une recette saine et équilibrée, respectant une bonne proportion d’apport en protéines, lipides, glucides.
Pour le pain perdu, 1 kilogramme de quetsches, 250 grammes de beurre cuillère ç café de cannelle, 200 grammes de sucres en poudre et enfin 2 cuillères à café de fécule de maïs. Elle demande un temps de préparation de 40 minutes, de réfrigération d’une heure et un temps de cuisson de 15 minutes.
Pour commencer, préparer la chantily à la prune en mettant dans un bol le mascarpone, le sucre, et y verser petit à petit la crème liquide, ensuite ajoutez l’eau de –vie de prune et mélangez. Passez ensuite cette préparation au chinois ou dans une passoire fine. Remplissez le siphon, vissez avec une cartouche à gaz et secouez très bien. Laissez reposer ce mélange une heure de temps au réfrigérateur.
Vous pouvez maintenant laver et dénoyauter vos quetsches, et apprêter une poêle où vous mettrez à fondre 60 grammes de beurre. Faites y cuire à feu doux, les prunes avec de la cannelle et 4 cuillères à soupe de sucre ceci pendant 10 à 12 minutes.
Votre fécule de maïs doit être pendant ce temps délayer avec une cuillère à soupe d’eau et d’alcool, et ce mélange versé sur les prunes que vous continuerez à cuire à feu doux.
Dans un saladier, battre les œufs et le sucre restant en même temps vous obtiendrez un mélange mousseux sans lequel vous ajouterez du lait, tout en faisant fondre le reste du beurre dans une poêle, trempez les tranches de brioches dans cette préparation des deux cotés et faites les revenir dans la friture de beurre. Laissez les dorer pendants deux minutes de chaque cotés.
Apprêtez une assiette là où vous y disposerez le pain perdu et les prunes, ensuite décorez avec de la chantilly. Il ne vous reste plus qu’à régaler vos invités.

Menus restaurants du 14 juillet

Que se soit dans l’ancien ou le nouveau régime, la table du 14 juillet a su conserver toutes sa saveur et son originalité. Louis XIV instaure l’opulence à la cour, le goût Menus restaurants du 14 juilletdes légumes et mets raffinés ainsi que la profusion de hors d’œuvre. Le menu est toujours composé d’une succession d’entrées, de plats et de desserts multiples disposés tous ensemble sur la table, c’est un service dit-on à la française. À l’arrivée de Louis XVI, roi moins mondain, les grands soupers sont réduits au profit des repas familiaux et l’art de la table est respecté. Certaines pièces du Château se transforment et se dédient à la table sous le règne du roi, et se font appeler salle à manger. C’est l’ère de la révolution sociale en France, ce qui amène les cuisiniers des grandes maisons aristocratiques à se retrouver sans travail et à se réinsérer dans le commerce de la restauration principalement aux alentours du palais royal à Paris. C’est ainsi que l’art de la grande cuisine française est né.

Quelques suggestions de menus spécial 14 juillet


Dans les restaurants de Paris et même en Province, vous trouverez lors de la fête nationale des menus originaux aux couleurs du drapeau tricolore. Ce sont des repas spécial 14 juillet confectionnés par des grands chefs cuisiniers que vous pouvez dégustez en famille et qui se caractérisent par leurs teintes chaleureuses, idéales pour éveiller votre odorat, charmer votre vue et ravir vos papilles. Des entrées aux plats principaux en passant par les desserts, ces restaurants vous proposent pour la fête du 14 juillet des menus alléchants riches en couleurs et en senteurs qui sont l’essence même de la cuisine française. Tous ces mets se côtoient avec bonheur pour composer un tableau des plus appétissants.
Cette idée de menu poisson bleu-blanc-rouge ne vous laissera pas indifférent. C’est un plat composé d’entrée de plat principale et de dessert. En entrée vou saurez du homard bleu et mayonnaise accompagné d’une petite salade de tomates, très digeste et calorifiques. Pour le plat principal, n’hésitez pas à commander cette dorade grillée aves des tagliatelles aux légumes, légèrement relevées au Curaçao bleu effet colorées oblige. En dessert la maison vous offrira une boule de glace au sirop de Curaçao bleu décorée de fraises et de myrtilles, nappé d’un nuage de Chantilly, repas type fête nationale.
Une autre façon de savourer un repas spécial 14 juillet vous ai proposé dans cette idée menu, très colorée, qui vous fera fondre de bonheur, et oublier vos soucis pendant cette période, ce repas composé également d’une entrée d’un plat principal riche et équilibré et d’un dessert national. Il s’agit du menu viande bleu-blanc-rouge, avec en entrée un carpaccio de bœuf avec copeaux de parmesan, sorbet à la tomates et décoration bleuets, suivi d’une entrecôte bleue nageant dans une sauce à la crème au bleu et crumble de tomates. Le dessert ne vous laissera indifférent, car présenté aux couleurs de la révolution et composé d’un fromage blanc aux fruits rouges et macarons bleu. Compositions charmantes pour un effet réussi.

Le restaurant le 14 juillet, un coin sympathique

Le restaurant le 14 juillet au cœur du 14ème arrondissement de Paris est un coin sympathique à découvrir. Décliné aux couleurs verte et jaune en devanture, l’intérieur vous accueille avec un décor sobre et rustique. Ce lieu d’une cuisine traditionnelle française haute en saveur, simple et gouteuse, est un véritable oasis de bonheur, où les assiettes présentées sont variés et généreuse, offrant un meilleur rapport qualité prix. Vous pouvez vous rendre au restaurant le 14 juillet par le moyen d’un transport en commun, de préférence le Métros Plaisance, ou Alésia. Vous serez séduit en y dînant par un personnel chaleur et un service attentif. restaurant le 14 juillet, un coin sympathique

La carte du restaurant le 14 juillet.


Au restaurant le 14 juillet, la cuisine est raffinée et savoureuse. Du poisson, de la viande en passant par les charcuteries, vous aurez la possibilité de revisiter l’art culinaire traditionnel français, dans cette maison, accompagné d’un bon vin de votre choix. Vous pouvez vous rendre dans ce restaurant réputé d’être une excellente table, en famille ou entre amis, c’est un bon cadre sympathique et vivant. Le Prix moyen à la carte pour ce restaurant est de 37 euros, et vous pouvez avoir des menus déjeuner en semaine, des menus déjeuner le week- end, des menus dîner en semaine et en week- end.
Pour la boisson vous les trouverez à des prix battant toute concurrence. Se la bouteille d’eau a verre de vin, en passant par la bouteille de vin à la coupe de champagne, toutes les formules vous sont offertes selon votre budget. C’est un espace climatisé ou le personnel parle anglais pour les non résidents, vous règlerez vos factures par carte bleue, carte Mastercard, et carte visa. Il ouvre chaque jour de 12heures à 14h 30 minutes pour le déjeuner et de 19 heures 30 à 22 heures 30 minutes pour le dîner, et ceci sur simple reservation.

L’ambiance bal populaire au restaurant le 14 juillet


Au 14 juillet, le chef vous suggèrera, en entrée une salade de foie de volaille, vinaigre de Xérès, ou encore un Carpaccio de haddok, salade de lentilles tiède. Vous serez installé sur l’une des rangées de petites tables et pourrez alors contempler les caricatures des habitués des lieux qu’un ami de la maison dessine chaque fois qu’il passe se restaurer. Votre plat principal sera garni de côte de bœuf, frites maison, salade, et vous n’hésiterez pas à succomber devant ce délicieux plat de cœur de rumsteack au Saint- Marcellin, menu très équilibré et digeste. Des saucissons pendus près du bar, l’épaule d’agneau confite, et la charcuterie artisanale d’Ardèche vous sont proposées à votre arrivé, pour une ambiance populaire et une cuisine authentique et pure revisitée sans pour autant faire la révolution.
Le dessert quand à lui hautes en saveurs et d’un délice particulier, se fera au choix, la profiterole au chocolat maison, ou alors la crème brulée au cointreau ne fera que votre bonheur et vous permettra de digérer tout ce menu typique traditionnel français. au restaurant le 14 juillet, vous serez tout simplement chez vous.

 

Le bleu blanc rouge à table

Admirer des feux d’artifices allongés sur la pelouse avec des amis ou assis dans la tribune des stands officiels avec les autorités de la place, assister à un bal des pompiers ou à une Garden party, sont autant de façons de célébrer le 14 juillet.
Ce 14 juillet, tout est réuni pour faire de ce jour un jour unique dans l’année. Certains restaurants de Paris et de Province se plient en quatre pour leur clientèle en ce jour spécial, le 14 juillet, n’hésitent pas à revisiter à travers leur menu et à faire aimer les couleurs de la révolution française, les couleurs du pays qui font ressortir tout l’éclat des menus gastronomiques et repas festifs traditionnels, pour rehausser l’éclat de la fête et rendre hommage à la cuisine française. Le bleu blanc rouge à table

Quand le drapeau tricolore s’invite en cuisine


Le 14 juillet, des couleurs inédites s’aventurent dans les plats. Le bleu, improbable couleur, couleur primaire, mère du ciel et de la terre, n’a pas besoin d’un mélange particulier pour s’affirmer et colore de nombreux mets, bien qu’elle soit très difficile à trouver en cuisine, à moins de s’aider de colorants ou de jus de fruits ou légumes particuliers. C’est une couleur extravagante, qui a vue d’œil peut déplaire en cuisine, mais que l’on peut suggérer à table, avec du bleu d’Auvergne, du homard bleu ou de la viande à la cuisson bleue, qui peuvent faire de ce concept une réussite. Le curaçao peut être utilisé astucieusement pour donner de la couleur aux sauces, flamber des mets ou servir de nappage pour différents plats, salés ou sucrés, et bien sûr pour les boissons et les cocktails. Si en matière de cuisine vous n’êtes pas inspiré par le bleu, vous pourrez toujours jouer avec la décoration, tout en bleu, bougies, fleurs, nappes de tables ou serviettes irrésistiblement bleutées.
Le blanc quant à lui est un coloris très présent en cuisine, une couleur basique pour des saveurs gourmandes et délicieuses. Pain, pâtes, pommes de terre, les féculents seront présents à table ce jour, mais aussi les crèmes, les nappages et assaisonnements, à base de mayonnaise, de lait de coco ou de crème fraîche, par exemple. Avec le blanc, la pureté se mêlera aux saveurs des mets du 14 juillet. C’est une couleur neutre incontournable qui s’impose désormais à table et apporte une touche fraiche, sobre et chic dans une décoration spéciale fête nationale.
Vous apprécierez dans les restaurants et dans les cuisines l’éclat de la couleur rouge omniprésente à table. Des tomates aux fruits rouges, de la betterave à la pastèque en passant pas les viandes rouges aux poissons à chair rouge, de nombreux produits frais et pleins de saveurs apporteront douceur et bonne humeur à table. Couleur du vin et du porto, du piment et du paprika pour des sauces épicées, ce 14 juillet, le rouge fera partie de votre cuisson. Couleur festive par excellence, le rouge donnera une touche de chaleur et de charme à votre déco.
Certains restaurants n’enfreindront pas la règle et feront de cette journée une journée haute en couleurs avec une décoration aux couleurs de la révolution, un menu spécial et / ou des cocktails boissons tricolores qui vous seront proposés et servis dans le pur respect de la tradition française.

Le 14 juillet, un jour festif

repas du 14 juilletLe 14 juillet est un jour festif et un grand moment de détente pour les français. C’est une bonne occasion de savourer une cuisine traditionnelle française simple et goûteuse.
Le 14 juillet, c’est également le prélude des banquets, l’un des moments où les assiettes sont généreuses, savoureuses et souvent déclinées dans les coloris tricolores. C’est la période des plats raffinés durant laquelle toute la variété culinaire française s’étale. Du poisson à la viande en passant par les charcuteries, toutes les saveurs authentiques d’un bon menu français accompagné d’un bon vin sont réinterprétées. Faites de votre 14 juillet une journée spéciale, invitez vos amis autour d’un barbecue, d’un délicieux repas fait maison ou partez dans un restaurant terrasse savourer les menus proposés. Le 14 juillet en cuisine, vous pourrez vous essayer, comme nos ancêtres du passé, à un repas de sans-culotte ou à a mondanité d’un repas de bourgeois.

Histoire du repas du 14 juillet


La fête nationale du 14 juillet autrefois rimait le plus souvent avec banquet et autres repas spéciaux donnés dans les quartiers. Ces banquets qui regroupaient un grand nombre d’invités se sont répandus après 1789, le plus connu de tous fut le banquet des fédérés qui a eu lieu au Château de la Muette le 14 juillet 1790. Ces banquets étaient de véritables moments festifs où l’on chantait, buvait et dansait en l’honneur de la patrie, durant lesquels on donnait des noms symboliques tirés de personnage réels aux plats qui étaient servis. Journée très colorée, les guirlandes et les couronnes de fleurs, aux couleurs patriotiques surplombaient les tables des invités, les convives se régalaient le plus souvent de pâtés et de galantines, de viandes de bœuf, de veaux rôtis, de délicieux fromages, etc. Les desserts n’étaient pas en reste et certains étaient réalisés avec les couleurs tricolores liées à la révolution. Certains privilégiés avaient établi des menus dignes de leur rang suivant un calendrier gastronomique bien établi, de sorte qu’on pouvait retrouver autrefois sur les tables du dindonneau au cresson, des côtelettes de lapereaux à la sauce blanche ou du saumon sauce ravigote, par exemple, très appréciés des convives. Il est bon de rappeler que les menus servis à l’occasion de cette fête nationale variaient selon les régions et mêlaient une grande variété d’aliments.
Aujourd’hui, la crème brûlée, le croque-monsieur, la quiche Lorraine, la salade niçoise, le tartare de lapin à la moutarde ou alors la délicieuse fraise chantilly sont présents à notre table lors de cette journée spéciale pour le bonheur de notre palais. Pour rentrer véritablement dans l’histoire, le pain blanc pour lequel la révolution a eu lieu le 14 juillet 1789 accompagnera volontiers vos plats de salades au pissenlit ou à la betterave, tandis que les salades frivoles, les fruits de mer et la délicieuse brioche au sucre glace, le tout arrosé au champagne pour les plus nantis, donnerons une ambiance digne du château de Versailles à votre table, ce qui vous plongera dans la période aristocratique de l’époque.

Que se soit dans l’ancien ou le nouveau régime, la table du 14 juillet a su conserver toutes sa saveur et son originalité. Louis XIV instaure l’opulence à la cour, le goût des légumes et mets raffinés ainsi que la profusion de hors d’œuvre. Le menu est toujours composé d’une succession d’entrées, de plats et de desserts multiples disposés tous ensemble sur la table, c’est un service dit-on à la française.

À l’arrivée de Louis XVI, roi moins mondain, les grands soupers sont réduits au profit des repas familiaux et l’art de la table est respecté. Certaines pièces du Château se transforment et se dédient à la table sous le règne du roi, et se font appeler salle à manger. C’est l’ère de la révolution sociale en France, ce qui amène les cuisiniers des grandes maisons aristocratiques à se retrouver sans travail et à se réinsérer  dans le commerce de la restauration principalement aux alentours du palais royal à Paris. C’est ainsi que l’art de la grande cuisine française est né.

Quelques suggestions de menus spécial 14 juillet

Dans les restaurants de Paris et même en Province, vous trouverez lors de la fête nationale des menus originaux aux couleurs du drapeau tricolore. Ce sont des repas spécial 14 juillet confectionnés par des grands chefs cuisiniers que vous pouvez dégustez en famille et qui se caractérisent par leurs teintes chaleureuses, idéales pour éveiller votre odorat, charmer votre vue et ravir vos papilles. Des entrées aux plats principaux en passant par les desserts, ces restaurants vous proposent pour la fête du 14 juillet des menus alléchants riches en couleurs et en senteurs qui sont l’essence même de la cuisine française. Tous ces mets se côtoient avec bonheur pour composer un tableau des plus appétissants.

Cette idée de menu poisson bleu-blanc-rouge ne vous laissera pas indifférent. C’est un plat composé d’entrée de plat principale et de dessert. En entrée vou saurez du homard bleu et mayonnaise accompagné d’une petite salade de tomates, très digeste et calorifiques. Pour le plat principal, n’hésitez pas à commander cette dorade grillée aves des tagliatelles aux légumes, légèrement relevées au Curaçao bleu effet  colorées oblige. En dessert la maison vous offrira une boule de glace au sirop de Curaçao bleu décorée de fraises et de myrtilles, nappé d’un nuage de Chantilly,  repas type fête nationale.

Une autre façon de savourer un repas spécial 14 juillet vous ai proposé dans cette idée menu, très colorée, qui vous fera fondre de bonheur, et oublier vos soucis pendant cette période, ce repas composé également d’une entrée d’un plat  principal riche et équilibré et d’un dessert national. Il s’agit du menu viande bleu-blanc-rouge, avec en entrée un carpaccio de bœuf avec copeaux de parmesan, sorbet à la tomates et décoration bleuets, suivi d’une entrecôte bleue nageant dans une sauce à la crème au bleu et crumble de tomates. Le dessert ne vous laissera indifférent, car  présenté aux couleurs de la révolution et composé d’un fromage blanc aux fruits rouges et macarons bleu. Compositions charmantes pour un effet réussi.